Close

Rue Henri Bergé

RuesRues
Echelle localeEchelle locale
MarcheMarche
  • Lieu: Schaerbeek, Bruxelles
  • GPS: 50.865096, 4.375566
  • Année: 2006 – 2008 (exécution)
  • Superficie: env. 4800m2
  • Tissu urbain: Rue résidentielle dense
  • Concepteur: D+A Consult, Renovas (participation)
  • Entrepreneur: Verhaeren & Co
  • Maître d’ouvrage: SPF Mobilité et Transports
  • Montant des travaux: 355 872 euros HTVA

En 2002, la rue Henri Bergé, située dans un quartier résidentiel dense, est une rue très minérale, sans plantation. Ses trottoirs sont étroits et la voiture monopolise beaucoup d’espace; que ce soit par la circulation en double sens ou bien par les zones de stationnement. Celles-ci ne sont d’ailleurs pas marquées: les voitures se garent où elles peuvent, soit le long des trottoirs, soit aux coins de rues à proximité des passages pour piétons.
L’éclairage de la rue est insuffisant.


En 2008, suite au réaménagement de la rue Henri Bergé, le caractère de la rue est transformé grâce à des moyens relativement modestes. L’endroit est plus accueillant vis-à-vis des piétons grâce à l’élargissement des trottoirs (première intention du projet) et la plantation d’arbres.

L’omniprésence de la voiture est fortement réduite par la suppression d’une voie de circulation (désormais la rue est à sens unique) et la réorganisation du stationnement. Une bande cyclable est ajoutée et un marquage podotactile est mis en place.

Le réaménagement de la rue Henri Bergé s’inscrit à la fois dans un contrat de quartier et un plan de circulation du quartier.

 

1930-2012

1930-35

1996

2012

2016

2015

2015


Impliquer les habitants et les usagers dans la définition du projet

Le réaménagement de la rue Henri Bergé est réalisé dans le cadre du contrat de quartier Jérusalem (2002-2006). Un processus de participation intégrant l’ensemble des espaces publics à aménager dans le périmètre du contrat de quartier a soutenu ce réaménagement. Le marché public a pris la forme d’une procédure négociée avec publicité.

Tout au long du contrat de quartier, une permanence est assurée dans le quartier, accessible aux usagers et aux habitants à différents moments de la semaine. Une Commission Locale de Développement Intégré (CLDI) suit l’évolution des projets et rassemble l’avis des participants. Les Assemblées Générales (AG) permettent de transmettre l’information au public et sont des occasions de rencontres entre habitants. Des journaux de quartier sont distribués régulièrement. Une attention particulière est portée sur une participation mobilisant toute la population : des événements participatifs sont organisés dans les écoles en collaboration avec différentes associations. Plusieurs fêtes de quartier sont organisées et des stands d’informations sont présents pendant les autres activités du quartier.

Concernant l’espace public, le résultat concret issu du processus de participation est l’installation de quelques jardinières fleuries en façade.

Cadre formel Cadre informel
Situation 2002
Contrat de quartier

Contrat de quartier

Avant projet

Local de permanence au quartier

Commission locale de développement intégré

Assemblée générale

Activités participatives

Journal de quartier

Fête de quartier

Projet définitif

Enquête publique

Permis

Aménagement 2008
Brochure de clôture

Créer des espaces d’appropriation

L’embellissement de la rue stimule l’activation des rez-de-chaussée, la création de terrasses et l’installation d’étalages sur le trottoir. Cette stimulation de l’économie locale influence favorablement le coût global élargi.

Une meilleure organisation des stationnements a permis de créer deux emplacements supplémentaires.
Une grande importance a été accordée à l’accessibilité des commerces pendant les travaux. L’entrepreneur a présenté un plan de trafic pour gérer la circulation, le stationnement des voitures, les modes actifs et le bruit (sous peine d’amende). L’objectif de ce plan était de déranger au minimum le quotidien des usagers.

Réduire le trafic automobile dans les rues résidentielles

La rue Henri Bergé relie le parc Josaphat à la place Collignon. La rue, à sens unique avec un inversement de sens au milieu, vise à dissuader la circulation de transit comme préconisé dans le plan de circulation du quartier. Le maillage vert est, sauf au Parc Josaphat, absent dans le quartier. Son arborisation crée néanmoins un prolongement visuel du maillage vert.

Dans le futur, la rue Henri Bergé pourra se connecter aux itinéraires cyclables régionaux environnants dont l’aménagement est prévu à partir de 2019. Dans le plan d’accessibilité de la voirie et de l’espace public (PAVE), la rue Henri Bergé fait partie du maillage de base qui se connecte aux itinéraires principaux et de liaison.

Actuellement, la rue Henri Bergé est desservie par des bus et trams. Pour 2025, la construction d’une ligne de métro est prévue jusqu’à la gare du Nord. Le prémétro sera converti en métro jusqu’à l’arrêt Albert, offrant une liaison plus rapide entre Schaerbeek et Saint-Gilles et de nouveaux arrêts sont prévus place Liedts et place Collignon.

améliorer la qualité de vie urbaine grâce aux arbres

La présence d’arbres en ville réduit la pollution urbaine et procure aussi une protection au soleil et au vent. Les zones non-pavées autour des arbres permettent l’infiltration de l’eau dans le sol.

La suppression d’une voie de circulation automobile réduit le volume du trafic motorisé ce qui influence donc favorablement les émissions de gaz. L’élargissement du trottoir et la création d’une bande cyclable encouragent les usagers à se déplacer autrement qu’en voiture.

Dans le cadre du contrat de quartier, les habitants sont invités à installer des jardinières en façade, ce qui a un effet bénéfique sur la biodiversité et la réduction de la pollution en particules fines. Facile à entretenir grâce à un traitement du sol, le projet de la rue Henri Bergé a une vocation durable. Par contre, les contraintes de nettoyage des grilles d’arbres constituent un inconvénient. Ailleurs à Schaerbeek, elles ont été enlevées afin de faciliter l’entretien.

Intégrer la lisibilité et la simplicité comme bases du projet

La rue Henri Bergé est entièrement reprise dans l’inventaire du patrimoine architectural de la Région Bruxelles-Capitale. La rue abrite des bâtiments conçus entre 1904 et 1907 dans un style éclectique. Les pavés et les lanternes fixées aux façades sont simples et font référence à son histoire.

Les travaux de la rue Henri Bergé ont modifié son caractère grâce à des interventions mineures et des ressources relativement modestes. Le patrimoine présent dans la rue est mis en valeur en gardant une lisibilité et une simplicité dans le traitement du sol : l’attention n’est pas détournée des façades. L’éclairage, non conforme auparavant, a aussi été perfectionné.

Références

Argonautenstraat

  • Lieu: Amsterdam
  • Client: Arrondissement Zuid

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions maillage et partage

Klapdorp

  • Lieu: Anvers
  • Client: Ville d'Anvers
  • Réalisations: 2015

Pietro de Molenbeek

  • Lieu: Molenbeek Saint-Jean
  • Concepteur: Suède 36
  • Client: Commune de Molenbeek
  • Réalisations: 2014

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions maillage et partage

En savoir plus

Synthèse

Processus

Profiter des commissions de quartier comme des moments privilégiés de participation

S’inscrire dans un contrat de quartier et profiter d’un processus participatif complet

Installer un local de permanence dans le quartier

Atteindre toute la population

Communiquer régulièrement via un journal de quartier

Economie

Favoriser l’activation des rez-de-chaussée

Respecter les usagers en minimisant les nuisances au cours du chantier

Maillage

Dissuader la circulation de transit par des dispositifs de ralentissement et des changements de sens

Intégrer le réaménagement dans un plan de circulation

Offrir des possibilités de se connecter aux itinéraires cyclables régionaux

Mieux relier la place Colignon et le parc Josaphat grâce aux modes actifs

Ajouter des alignements d’arbres afin de connecter les espaces verts

Partage

Baser la conception du projet sur la priorisation du piéton en élargissant les trottoirs

Réduire la vitesse de circulation dans un quartier résidentiel dense en créant une zone 30

Réduire le volume du trafic motorisé en supprimant une voie de circulation

Créer une bande cyclable

Placer des grilles d’arbres dans le même plan que le pavement, et des dalles podotactiles afin de rendre l’accessibilité piétonne aisée

Point(s) à améliorer

Installer des bancs

Considérer l’implantation des arbres des deux cotés de la rue en alternance avec les stationnements

Ecosystème

Replanter des arbres le long de la rue

Permettre l’infiltration et l’absorption de l’eau au pied des arbres

Offrir la possibilité d’installer des jardinières en façade

Intégrer un revêtement de sol facile à entretenir

Favoriser les modes actifs afin de stimuler les déplacements éco-responsables

Point(s) à améliorer

Mettre en oeuvre des grilles d’arbres faciles à entretenir

Esthétique

Aménager l’espace de façon lisible et simple

Utiliser une palette limitée de matériaux

Mettre en valeur les façades patrimoniales, par l’éclairage et la sobriété d’aménagement