Close

Place Rogier

Places et squaresPlaces et squares
Echelle régionaleEchelle régionale
Auto plusAuto plus
Marche plusMarche plus
TC plusTC plus
Vélo plusVélo plus
  • Lieu: St.-Josse-Ten-Noode, Bruxelles
  • GPS: 50.855774, 4.358852
  • Année: 2006-... (en cours)
  • Superficie: 45.000 m2
  • Tissu urbain: Place d'équipement intermodale
  • Concepteur: XDGA, Michel Desvigne Paysagiste, Ney & Partners, Studiebureau Boydens, ARA, BRAL
  • Entrepreneur: In Advance, Entreprise Louis De Waele (auvent et station de métro), Viabuild (aménagement)
  • Maître d’ouvrage: La Région de Bruxelles-Capitale
  • Montant des travaux: 29.000.000 euros

En 2006, la place Rogier, située le long de la petite ceinture au niveau du quartier Nord, est un noeud important pour le trafic motorisé et pour les transports en commun. De nombreux hôtels, bureaux et commerces bordent la place comme le centre commercial City2.
La place Rogier, anciennement nommée place des Nations, date du milieu du XIXème siècle. Son développement est fortement lié à celui des bâtiments autour. Jusqu’en 1952, date à laquelle la gare du Nord est déplacée, la place constitue un réel parvis de gare. La gare du Nord est ensuite remplacée par le centre Rogier (aussi nommé tour Martini), le gratte-ciel le plus haut du Benelux à l’époque. Celui-ci héberge alors, entre autres, le théâtre national de Belgique, des bars, des bureaux et des logements de luxe ; une mixité de fonctions qui
garantit l’animation de la place. La période de gloire de ce bâtiment est suivie d’une longue période d’abandon et de dégradation. Le bâtiment est démoli en 2001 pour être remplacé par la tour Rogier (anciennement tour Dexia). La disparition de la majorité des immeubles à valeur architecturale qui bordaient la place impacte fortement la qualité de la place elle-même. Il reste cependant
le Sheraton, le Crown Plaza et le SERU.


Le réaménagement de la place Rogier, toujours en chantier, peut être résumé en trois interventions. La première est l’aménagement d’un vaste trottoir appelé STRIP, agrémenté d’un mobilier urbain adapté, de plantations, de terrasses de café et d’aires de jeux. La deuxième est la construction d’un auvent d’environ soixante mètres de diamètre qui marque l’accès principal de la station de métro, des parkings souterrains et des salles de la commune de Saint-Josse ; faisant de cet espace de connexion un point d’attraction pour la place et un repère dans la ville. La dernière intervention est la création d’une place ouverte permettant l’organisation de plusieurs types d’événements.

 

1930-2012

1930-35

1953

1971

1996

2012

2015

2015

2015


Permettre une bonne coopération entre les différents partenaires

En 2004, la commune de Saint-Josse-ten-Noode, gestionnaire de la place Rogier, approuvecles plans de réaménagement. Cependant, un concours est proposé par la Région bruxelloise elle-même gestionnaire descvoiries bordant la place. Le périmètre du concours est étendu à une partie de la petite ceinture et aux espaces souterrains dont la STIB est responsable ; ce afin d’inclure dans le projet la réorganisation du trafic motorisé et des liaisons intermodales. Une procédure négociée avec publicité est lancée en 2006 dans le but de choisir une équipe multidisciplinaire soucieuse à la fois de l’esthétique et
de la fonctionnalité. Un processus de participation est lancé concernant l’espace public. Celui-ci ne concerne pas la mobilité. Trois réunions d’information, trois ateliers et des interviews sont organisés avec des habitants, des commerçants et des passants.

Le projet qui aurait dû être fini en 2012 est toujours en chantier en 2016. Les retards sont principalement dus à la grande complexité urbaine du site comprenant de nombreuses propriétés et fonctions. La complexité de la situation implique également différentes phases de réalisation et différents marchés pour les différents aspects du projet (atrium,auvent, station de métro, voiries…).

L’auvent a aussi été modifié pendant le chantier ce qui a
entraîné un retard supplémentaire.
Malgré tout, le concept ambitieux des architectes
est conservé. Le déroulement du projet
met l’accent sur la nécessité d’une bonne coopération
entre les acteurs pour plus d’efficacité.

Cadre formel Cadre informel
Situation 2004

Plan Saint-Josse

Situation 2006

Concours

Réunions de quartier

Avant projet

Procédure négociée

Ateliers


Interview avec des passants

Projet définitif

Enquête public

permis
d’urbanisme

Aménagement 2009-…

Animer la place et l’entrée du métro avec un élément unique

L’aménagement de la bande piétonne prévoit de l’espace pour les terrasses de cafés. L’espace public de la place elle-même est soigné et les entrées d’hôtels sont plus propres rendant la place plus attractive pour les touristes qui logent au centre-ville. L’accès des taxis aux hôtels est également amélioré.

Sur la place même, l’auvent organise l’espace et permet d’accueillir des terrasses de cafés entre autres.

Les rez-de-chaussée, y compris la galerie sous le Sheraton, sont également réactivés. Le réaménagement de la place Rogier offre aussi l’opportunité de revaloriser la salle de la Pyramides localisée sous la place et inutilisée depuis 2009. Elle sera vendue et rénovée quand l’aménagement de la place sera terminé.

En ce qui concerne l’économie du projet, la réalisation des travaux dans son ensemble a été sous-évaluée. Ceci en dépit du fait que les dimensions de l’auvent ont déjà été diminuées dans le but notamment de réduire son coût. Le budget du projet est dépassé en raison de ses grandes ambitions et de la qualité des matériaux choisis.

Réorganiser le nœud multimodal avec l’espace public

La place Rogier est un espace public stratégique à deux pas de la gare du Nord et qui jouxte la petite ceinture. Par le dégagement de grandes zones de cheminements piétons, elle renforce la liaison entre le quartier Nord et le Pentagone, coeur de Bruxelles, et entre les quartiers commerçants de la rue Neuve et de la rue du Brabant.

Le développement d’une bande piétonne du côté nord du boulevard anticipe la possibilité d’étendre la surface du Jardin Botanique en couvrant l’avenue Victoria Regina, comme évoqué dans le schéma directeur de la zone levier Botanique ; ce qui permettrait aussi la création d’un axe cyclable et de promenade jusqu’au canal.

Actuellement une piste cyclable est aménagée du côté du boulevard. La place Rogier est un noeud multimodal important dans le maillage des transports en commun à Bruxelles : elle se situe sur la jonction ferroviaire Nord- Midi et les lignes de prémétro et de métro 2 et 6 ainsi qu’au croisement de plusieurs lignes de bus. Le patio de la station de métro fait partie intégrante de l’aménagement de l’espace public ; ce, par l’usage de couleurs et de matériaux cohérents ainsi que l’apport de lumière naturelle au sous-sol.

Verduriser la ceinture intérieure en réduisant les émissions

Les arbres en bacs sur l’ancienne place Rogier ne sont pas conservés. Il était envisagé de les remplacer par de grands arbres en pleine terre uniquement sur le STRIP, étant donné la forte réduction des surfaces plantables suite à la redistribution des passages souterrains sous la place Rogier elle-même. Cependant, l’ambition du projet a du être revue en raison de la réalité du terrain et de la hauteur du tunnel métro qui s’est avérée plus haute que prévue. Ce sont finalement des bosquets qui sont plantés entre le trottoir et la voirie au lieu des grands arbres. Les pieds des plantations en terre permettent l’infiltration de l’eau. Par contre, l’abattage des anciens arbres a fait disparaître des nids de moineaux installés dans les amas de rosiers et d’écorces aux pieds des arbres. Un élément d’eau est intégré à la place sous forme de brumisateurs, ce qui a un effet bénéfique par rapport aux effets d’îlots de chaleur urbains. La gestion et l’entretien sont pris en compte en utilisant des matériaux faciles à nettoyer : toute surface en verre est pourvue d’un film anti-graffiti, le revêtement en basalte est robuste et durable et la couverture de l’auvent est fait en ETFE, une membrane transparente caractérisée par son étanchéité et sa propriété autonettoyante.

Renforcer l’identité d’un lieu stratégique en y créant un point de repère

L’auvent est un geste fort qui donne une nouvelle identité à la place. Cet élément reconnaissable par son design particulier devient un point de repère dans le quartier et dans la ville en général. Avec les gratte-ciels autour de la place, cet auvent offre une atmosphère cosmopolite.

Le traitement du sol forme un ensemble de deux nappes homogènes : les pavés en béton blanc du STRIP font référence aux ramblas espagnoles et contrastent fortement avec les pavés foncés en basalte de la place. Ce contraste est une constante dans l’ensemble et se retrouve aussi dans la station de métro. La palette de couleurs est limitée et en lien avec les environs.

Les zones arborées deviennent un prétexte pour créer de nouvelles assises. La localisation des plantations au bord du STRIP crée un espace piéton agréable séparé du trafic. L’équipement pour l’éclairage public et le traitement de l’eau participe au dessin du trottoir. Le mobilier urbain simple et contemporain crée une composition linéaire dont l’élégance est rompue par le design des poubelles qui sont trop petites : elles débordent et n’arrivent pas à cacher les sacs-poubelles officiels.

Références

King’s Cross Square

  • Lieu: London
  • Concepteur: Stanton Williams
  • Client: Network rail
  • Réalisations: 2013

Cette référence a été sélectionnée pour l’ambition partage

En savoir plus

La place de l’homme de fer

  • Lieu: Strasbourg
  • Concepteur: Guy Clapot
  • Réalisations: 1996

Cette référence a été sélectionnée pour l’ambition maillage

Metropol Parasol

  • Lieu: Seville
  • Concepteur: J. Mayer H + Arup
  • Client: Ayuntamiento de Sevilla und SACYR
  • Réalisations: 2011

Cette référence a été sélectionnée pour l’ambition partage

En savoir plus

Nørreport Station

  • Lieu: Copenhague
  • Concepteur: Gottlieb Paludan architects
  • Client: Banedanmark, DSB, Copenhagen Local Authority
  • Réalisations: 2015

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions economie et esthétique

En savoir plus

Place Flagey

  • Lieu: Bruxelles
  • Concepteur: Latz + Partners
  • Client: Ministère de la Région de Bruxelles Capitale, MRBC-AED-Dir des Voiries
  • Réalisations: 2011

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions partage et processus

En savoir plus

Synthèse

Processus

Rassembler une équipe multidisciplinaire, par une mise en concurrence, afin de réaliser un projet ambitieux

Impliquer les habitants, les commerçants et les passants dans le projet

Conserver le concept ambitieux malgré les difficultés rencontrées au cours du projet

Agrandir le périmètre afin de réorganiser le trafic motorisé et les liaisons intermodales

Point(s) à améliorer

Optimiser la gestion du projet et la coopération entre les partenaires

Optimiser le suivi du planning et du budget

Economie

Offrir un espace flexible pour permettre d’accueillir différents événements

Réactiver les espaces aux rez-de-chaussées

Activer l’espace central de la place en intégrant de l’horeca dans le socle de l’auvent

Penser à l’accès des taxis aux hôtels

Point(s) à améliorer

Mieux évaluer le coût de l’exécution et optimiser la gestion financière

Maillage

Créer une place ambitieuse, point de repère et une porte d’entrée au centre-ville

Relier les différentes fonctions et modes de transport

Favoriser les liaisons piétonnes vers les pôles environnants

Intégrer les visions du schéma directeur Botanique et anticiper les futurs développements possibles comme la création d’un axe de promenade du Jardin Botanique au canal

Traiter la station de métro comme partie intégrante de la place en travaillant la liaison verticale et l’apport de lumière naturelle au sous-sol

Partage

Supprimer des stationnements en surface au profit de l’élargissement du trottoir

Enlever les voitures de la place et privilégier la circulation des piétons, des transports en commun et des taxis

Sécuriser et séparer les pistes cyclables

Faciliter l’échange modal en garantissant une transition aisée entre la surface et le sous-sol

Reconnecter les bâtiments donnant sur la place en éliminant les différences de niveaux

Réactiver les espaces aux rez-de-chaussée

Créer un espace de rencontre et de repos dans la zone la plus exposée au soleil

Séparer le trafic motorisé de celui des piétons avec l’aménagement de zones plantées

Point(s) à améliorer

Anticiper les besoins en équipements flexibles pour les terrasses présentes sur la place

Ecosystème

Adapter les plantations à l’environnement et aux usages

Dès que possible, planter des arbres en pleine terre et non en bac

Permettre l’infiltration des eaux au pied des plantations

Utiliser des matériaux de qualité faciles à nettoyer

Créer un espace de rencontre et de repos dans la zone la plus exposée au soleil

Faciliter les liaisons intermodales

Point(s) à améliorer

Prendre en compte les habitats naturels (oiseaux) présents sur la place avant le réaménagement

Adapter le volume des poubelles à l’intensité d’occupation de la place

Esthétique

Donner une nouvelle identité à la place en créant un point de repère fort

Concevoir un mobilier urbain en cohérence avec le revêtement de sol

Utiliser une palette de couleurs et de matériaux limitée

Intégrer un élément d’eau en fonction de la réalité du terrain

Point(s) à améliorer

Adapter le volume des poubelles au passage de la place