Close

Parc L28

AutresAutres
Echelle communaleEchelle communale
MarcheMarche
Vélo plusVélo plus
  • Lieu: Molenbeek-Saint-Jean, Bruxelles
  • GPS: 50.871671, 4.341765
  • Année: 2013-2014 (exécution)
  • Superficie: 2,5 Ha
  • Tissu urbain: Résidu d’infrastructure
  • Concepteur: Grontmij (aujourd’hui SWECO) - Esher
  • Entrepreneur: De Dender nv
  • Maître d’ouvrage: Beliris, SPF Mobilité & Transports
  • Montant des travaux: 4.356.000 euros

En 2004, le site du parc L28, situé le long de l’ancienne voie ferrée 28, est une friche urbaine, un résidu d’infrastructure ferroviaire. Autrefois cette ligne reliait les
anciens entrepôts et la gare de Tour et Taxis au réseau ferroviaire.

Depuis que le site de Tour et Taxis a cessé ses activités, le site de la ligne 28 est resté à l’abandon. La pollution du site n’a pas, en effet, encouragé une nouvelle occupation.


En 2015, cet espace interstitiel est assaini. Il est à la fois devenu un parc et une liaison verte pour les modes actifs. Le parc offre des aires de jeux, des terrains de sports ainsi que des espaces de repos variés.

Il connecte les arrêts de métro Belgica et Pannenhuis et relie l’aire de jeux Dubrucq avec le parc du site Tour et Taxis dont l’aménagement est initié dans le cadre du
festival Parckdesign en 2014.

Dans le futur, ce parc fera partie de la structure verte globale qui relie les arrêts de métro Belgica et Bockstael au site du Tour et Taxis jusqu’au canal. Cette coulée
verte, partiellement mise en oeuvre, menée par des maîtres d’ouvrages différents et en plusieurs phases, sera la colonne vertébrale verte des nouveaux développements immobiliers sur le site de Tour et Taxis.

 

1930-2012

1930-35

1971

1996

2012

2015

2015

2015


Unifier l’espace malgré une succession de projets

Le projet du parc L28 trouve son origine dans le contrat de quartier Escaut-Meuse, en lien avec l’aire de jeux Dubrucq. Dans ce cadre, des études de faisabilité ont été réalisées en 2005. Le temps nécessaire à l’acquisition du terrain le long des voies et à son assainissement a provoqué un retard dans le démarrage du projet proprement dit et un décalage avec le projet de l’aire de jeux Dubrucq, qui lui, a pu être aménagé dans la période du contrat de
quartier (2004-2008).

L’aire de jeux est actuellement un espace communal, le parc est quant à lui régional.

Le schéma directeur de la zone levier ‘Tour et Taxis’ est postérieur au contrat de quartier. Il reprend les conclusions des études de faisabilité.

Le parc L28 s’inscrit également dans la vision d’ensemble d’un grand parc régional le long de l’ancienne ligne de chemin de fer et à travers Tour et Taxis. Cette coulée verte se construit petit à petit par des maîtres d’ouvrage différents.

À travers l’évolution des différents projets, des synergies entre maîtres d’ouvrage sont recherchées. Malgré la volonté de mener un processus de participation approfondi, la concertation pour le L28 s’est finalement réalisée de façon concise; contrastant avec les dynamiques participatives menées pour les autres tronçons. La concertation s’est limitée à une soirée avec les habitants de présentation et discussions autour de plans et de la maquette.

Le planning et le budget de l’aménagement ont été respectés grâce à un suivi strict des travaux.

Cadre formel Cadre informel Processus des autres projets du grand parc régionale en parallèle
Situation 2011

Schéma directeur tour & taxis et projet REVER

Espace pollué et abandonné

Avant projet
Synergies possibles avec autres projets aux alentours

Discussions plans et maquette

Projet définitif

Permis

présentation du projet

Aménagement 2015

Assainissement du sol

Développer un espace résiduel en espace vert

Bien que le développement des activités économiques ne soit pas l’objectif premier de ce projet, la réhabilitation d’une friche offre implicitement de nouveaux potentiels et une valeur ajoutée au quartier. Dans ce cas, non seulement la qualité de vie des habitants est améliorée, mais la création d’un espace public vert généreux en relation avec les nouveaux développements immobiliers de Tour et Taxis influence favorablement la valeur économique des investissements et du foncier et dès lors, le coût global élargi du projet. La création du parc peut également influencer les valeurs immobilières dans le quartier existant, ce qui provoque un effet de gentrification avec ses effets désirables et indésirables.

Le parc L28 permet de relier des lieux avec un réel potentiel de développement : les alentours des arrêts de métro Belgica et Pannenhuis, le site Tour et Taxis et la partie Nord de l’avenue Jean Dubrucq. La crèche située dans cette avenue est fortement liée au parc avec un accès direct à l’aire de jeux Dubrucq.

Les frais de gestion et d’entretien sont pris en compte en mettant l’accent sur la simplicité et la robustesse des matériaux, des plantations et du dessin en général.

L’intégration d’une fonction économique tel un établissement
de restauration n’est pas envisagé. Elle pourrait pourtant être un espace d’accueil utile par exemple aux parents qui surveillent leurs enfants.

Inscrire le parc dans la vision d’ensemble d’une coulée verte

Le parc de la Ligne 28 crée une nouvelle liaison pour les modes actifs entre les arrêts de métro Belgica et Pannenhuis et la gare RER Tour et Taxis. Ce parcours se connecte aux itinéraires cyclables régionaux existants (vers le station de métro Ribeaucourt et le long du canal) et prévus (vers gare de l’Ouest, à Schaerbeek ainsi qu’à Jette).

Les entrées du parc, notamment l’escalier vers Belgica, sont intégrés à l’espace public du parc.

Le parc L28 renforce le maillage vert existant et s’inscrit dans une vision d’ensemble pour relier le canal à la gare de Bockstael grâce aux espaces verts. Ce grand parc est la colonne vertébrale du nouveau quartier en train de se
développer autour du Tour et Taxis.

Favoriser la durabilité pour le parc et ses bâtiments

La création d’un nouvel espace vert renforce le maillage vert régional.

Une attention est portée à la durabilité du projet,notamment au travers du choix des matériaux.
Les revêtements imperméables sont limités et des blocs de drainage en sable sont mis en place le long des sentiers pour assurer l’infiltration de l’eau.

La maison du gardien correspond aux exigences de la construction passive, dispose d’un toit vert et d’une citerne d’eau de pluie.

L’assainissement du sol améliore la qualité de l’écosystème.
Une structure de base des plantations, amenée à se développer dans les années à venir, est mise en place.
Une gestion différenciée est mise en oeuvre, notamment un fauchage approprié permettant d’éradiquer les espèces envahissantes au profit du développement et de la diversification des espèces appropriées au milieu

Imaginer des ambiances variées dans un ensemble homogène

La réhabilitation d’une friche urbaine a un impact positif sur le cadre de vie pour l’ensemble du quartier.

L’aménagement du parc est simple et fonctionnel avec un éclairage et un mobilier intégré et sobre. Différentes ambiances marquent les séquences spatiales du parc.

Néanmoins l’aménagement crée une valeur d’ensemble pour tout le parc. Le lien visuel avec la ligne de chemin de fer 28 est gardé ainsi qu’une perspective vers l’ancienne maison communale de Laeken.
Le chemin de fer reste visible depuis le parc et certains équipements de jeux font référence aux origines ferroviaires du site en créant des structures en bois ‘brut’.
Quelques actes de vandalisme sont toutefois à déplorer.

Références

Parc Bonnevie

  • Lieu: Bruxelles
  • Concepteur: Suède 36
  • Client: Bruxelles-Environnement
  • Réalisations: 2011

Cette référence a été sélectionnée pour l’ambition processus

En savoir plus

Parckfarm

  • Lieu: Bruxelles
  • Concepteur: Alive Architecture & Taktyk (curateurs)
  • Client: Bruxelles Environnement
  • Réalisations: 2014

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions economie et processus

En savoir plus

Park Belle Vue

  • Lieu: Louvain
  • Concepteur: Artgineering
  • Client: Ville de Louvain
  • Réalisations: 2017

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions maillage et partage

En savoir plus

Park Spoor Noord

  • Lieu: Anvers
  • Concepteur: ecchi-Viganò, ARA
  • Client: Ville d'Anvers
  • Réalisations: 2009

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions ecosystème, maillage, partage et processus

En savoir plus

Park System

  • Lieu: Bruxelles
  • Concepteur: MS-A
  • Client: Commune d'Ixelles - Contrat de quartier Sceptre
  • Réalisations: 2013

Cette référence a été sélectionnée pour l’ambition ecosystème

En savoir plus

Superkilen

  • Lieu: Copenhague
  • Concepteur: Big
  • Client: Ville de Copenhague
  • Réalisations: 2013

Cette référence a été sélectionnée pour les ambitions maillage et partage

En savoir plus

Synthèse

Processus

Présenter le projet aux habitants

Intégrer le projet dans le schéma directeur Tour et Taxis et la vision d’un grand parc régional

Réaliser une coulée verte en plusieurs phases

Surveiller minutieusement le projet afin de respecter le planning et le budget

Point(s) à améliorer

Mettre en place un processus de participation plus approfondi

Economie

Limiter les coûts d’entretien et de gestion en insis- tant sur la simplicité et la robustesse du design

Relier les lieux de développement économique exis- tants et potentiels

Point(s) à améliorer

Considérer les possibles développements économiques (petit horeca) dans le parc

Maillage

S’inscrire dans une vision d’ensemble afin de créer une coulée verte plus large

Se connecter aux Itinéraires cyclables régionaux

Réaliser un nouvel espace public vert, intégré au maillage vert, dans un quartier sous-équipé

Créer une liaison de mobilité active entre les noeuds multimodaux Belgica et Pannenhuys

Créer une relation bien définie et cohérente avec les nouveaux et futurs développements, notamment sur le site de Tour et Taxis et le long des voies de métro

Intégrer l’escalier d’entrée comme partie intégrante de l’espace public

Partage

Créer des zones de jeux et de sport pour tout les âges

Rendre le parc accessible aux PMR en y intégrant un système de pentes

Créer un cheminement agréable pour les modes actifs entre deux les deux noeuds multimodaux

Ecosystème

Renforcer le maillage vert régional

Développer la biodiversité au cours des années

Permettre l’infiltration de l’eau en utilisant des revêtements perméables

Installer un système de blocs de drainage

Utiliser des matériaux durables

Construire une maison des gardiens du parc passive

Exclure les espèces envahissantes par un fauchage approprié

Encourager les modes actifs par un aménagement confortable

Point(s) à améliorer

Impliquer les habitants aux initiatives éco-responsables liées à cet espace

Esthétique

Préserver les perspectives

Prévoir des matériaux simples et fonctionnels

Donner différentes ambiances aux espaces tout en gardant une unité

Faire référence aux origines ferroviaires dans les espaces de jeux

Garder un lien visuel avec le chemin de fer

Transformer un résidu d’infrastructure en un nouvel espace public (